La plus charnelle

Étreinte amoureuse ou baiser mortel ? Tout d’abord intitulée Amour et douleur cette œuvre d’Edvard Munch, peinte entre 1893 et 1894, laisse planer le doute… Dans l’obscurité, une femme à la crinière de feu, tentaculaire, est penchée sur son amant, qui semble lui-même accablé de douleur. Tente-t-elle de le consoler ? Ou, au contraire, de l’enfoncer dans son désespoir ? Pour le poète polonais Stanislaw Przybyszewski, proche d’Edvard Munch, qui rebaptise la toile Vampire, cela ne fait aucun doute !