Michael Phelps a salué Ahmed Hafnaoui pour sa “nage exceptionnelle” dimanche, déclarant que la victoire surprise du Tunisien de 18 ans dans le 400 m nage libre masculin était un excellent exemple de la manière dont la natation aux Jeux de Tokyo devrait présenter une série de courses très ouvertes.

Hafnaoui était le plus lent des qualifiés mais, depuis le couloir huit, il a tenu tête à l’Australien Jack McLoughlin et à l’Américain Kieran Smith pour créer une énorme surprise.

Une nage incroyable, je pense qu’il a réduit de près de cinq secondes son record personnel”, a déclaré Phelps aux journalistes à Tokyo. “La différence entre ces Jeux olympiques et les précédents, à mon avis, c’est que chaque participant à la finale a une chance de remporter l’or – peu importe si vous êtes dans le couloir un, huit ou quatre,,,

“Regardez le 400 m – moins d’une seconde entre la première et la huitième place. J’ai l’impression que le globe commence à s’élever et à nager plus vite et pour moi, c’est amusant à regarder. C’est incroyable de voir des enfants se lever et atteindre leurs objectifs”.

Phelps a déclaré qu’il n’était pas certain que l’un des moteurs de ce nivellement soit l’impact du COVID-19, et la disparition consécutive de tant de courses et d’opportunités d’entraînement. “On peut probablement aller dans les deux sens avec cela”, a-t-il dit.

“Il y aura des gens qui ont vraiment relevé le défi, qui ont pris le taureau par les cornes et qui ont dit ‘allons-y’. Et puis il y en a d’autres qui vont utiliser l’année peut-être comme une excuse. Les personnes qui nagent bien maintenant ont considéré l’année dernière comme une opportunité, comme une chance d’aller de l’avant.

Une chose que j’ai toujours essayé de faire, c’est de penser “qu’est-ce que je peux contrôler”. Si vous pouvez déterminer ce que vous pouvez contrôler au mieux de vos capacités, vous vous donnez les meilleures chances d’atteindre vos objectifs.”

Phelps a pris sa retraite — pour la deuxième fois — après les Jeux de Rio de 2016 avec un étonnant total de 23 médailles d’or à son actif et s’exprimait dans l’un de ses nouveaux rôles d’ambassadeur du chronométreur olympique officiel Omega.

“C’est un défi”, a déclaré l’athlète de 36 ans à propos de sa vie “civile”. “C’est inattendu, c’est quelque chose que vous ne connaissez pas. La natation est tout ce que j’ai connu pendant si longtemps, alors en faisant la transition entre le sport et le monde réel, je vais vivre des expériences qui vont m’ouvrir les yeux. Mais je pense que ce sont les choses que vous vivez dans votre vie qui vous donnent les connaissances nécessaires pour continuer.”

Reuters