La plus passionnée

Egon Schiele et Edith Harms s’étreignent dans la moiteur d’un drap blanc froissé et ne font plus qu’un. C’est simple, c’est beau, c’est de l’art et c’est l’amour ! C’est aussi magnifiquement exécuté, les lignes nerveuses des corps s’entremêlant de façon subtile et hautement sensuelle. Une très belle plongée dans l’intimité de l’artiste autrichien, qui n’a jamais caché son admiration pour Klimt.