Entre l’approche neuroscientifique qui méconnaît le sujet et le monde des réseaux sociaux qui laisse les passions d’amour et de haine se répandre entre les individus, quelles réponses apporter au désarroi de l’enfant et de l’adolescent ?

Internet fait apparaître de nouvelles formes d’angoisse chez l’adolescent. Un monde virtuel qui met entre parenthèses le corps dans sa présence réelle et le sollicite en même temps sans cesse. Quel rapport les adolescents entretiennent-ils avec l’angoisse moderne ?

Nous nous intéresserons aux nouvelles formes de l’angoisse de l’enfant, aux nouvelles manifestations du malaise adolescent et à la façon dont la psychanalyse permet de prendre appui sur la parole pour répondre à leur souffrance.

Freud considère que l’état d’angoisse est quelque chose de très fréquent chez l’adolescent. L’angoisse est liée à un danger que le sujet ne peut fuir. Elle exige une réponse pulsionnelle de la part de l’individu. Lacan précise que l’angoisse est un affect du sujet. C’est au moment de la mise en rapport de son propre corps avec celui de l’autre que surgit l’angoisse. 

Une rencontre enregistrée en septembre 2019.

Clotilde Leguil, philosophe, psychanalyste

Philippe Lacadée, psychiatre, psychanalyste

Hélène Deltombe, psychanalyste.