Ce tableau surréaliste peint par René Magritte en 1928 s’affirme comme l’une des plus célèbres déclinaisons de l’amour dans l’art. De nombreuses interprétations de cette œuvre conservée au Moma de New York sont possibles, le sentiment de malaise créé par ces visages recouverts étant incontestable. Une parabole de l’amour impossible à vivre ou à assumer?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Évènements à venir