“Le jardin parfumé”, c’est le corps féminin, sorte de paradis terrestre où des voluptés inouïes sont possibles. Encore faut-il être initié à ses mystères…

The Odalisque par Marià Fortuny
The Odalisque par Marià Fortuny• Crédits : Wikimedia Commons

Le Jardin parfumé du cheikh Nefzâouî, c’est le manuel érotique arabe. Si ce livre procure toutes les recettes aphrodisiaques du monde, s’il dévoile les corps et les décline en d’innombrables postures, c’est parce que le Cheikh Nefzaoui veut livrer le secret de l’univers.

Le jardin parfumé, c’est le paradis et le paradis, c’est le corps des femmes. 

Tout ce qui concerne l’acte sexuel est répertorié : diversité des postures et des plaisirs, traité de physionomie, préceptes d’hygiène, préparations aromatiques, recettes aphrodisiaques, remèdes contre toutes les déficiences… On pénètre dans un univers où le désir est évoqué sans pudeur, de façon à la fois technique et poétique et n’offrant aucune limite à la sensualité.

Sylvette Larzul, professeure agrégée honoraire, auteure notamment de Les traductions françaises des Mille et une nuits. Étude des versions Galland, Trébutien et Mardrus

Claire Savina, doctorante, Université Paris-Sorbonne – franceculture