Le photographe français Robert Doisneau signe ici une photographie elle aussi très réputée en fixant une scène des plus attendrissantes capturée sur la place de l’Hôtel de Ville à Paris. Réalisée en pleine journée au milieu du 20e siècle, ce cliché emblématique de l’amour dans l’art brille par sa spontanéité et l’immanence de l’instant saisi sur le vif.

Malgré les apparences, un cliché savamment scénarisé

Cette approche organique et naturelle est trompeuse puisque Doisneau avouera avoir soigneusement préparé son affaire après avoir repéré ces deux étudiants en théâtre répondant aux prénoms de Françoise et Jacques. Des anonymes passés à la postérité sous l’œil de l’un des maîtres de la photographie.