Io et Jupiter, Le Corrège, 1532

Io_Jupiter_Antonio Allegri da Correggio Io et Jupiter, Le Corrège, 1532

La plus sensuelle

Jouir sans entraves. Un beau jour, Jupiter s’éprend de la belle Io et, comme l’écrit Ovide dans ses Métamorphoses, « lui ravit son honneur ». Alors qu’elle se refuse à lui, il se transforme en nuage et la rattrape dans sa fuite. C’est précisément cet épisode des amours de Jupiter que représente ici Le Corrège -Antonio Allegri da Correggio- : Io s’abandonne, tête renversée et bouche entrouverte, à l’étreinte du dieu dont on distingue à peine le visage dans un soupir d’extase. Une représentation du désir féminin hautement voluptueuse et aérienne !